Forem-Pst Abel.png

FOREM

FORMATION DES RESPONSABLES DES EGLISES DE MAISON

La présence importante de migrants subsahariens au Maroc (environ 30.000, sans doute davantage) avec la tendance à leur sédentarisation – du fait des régularisations de 2014 et 2017, mais aussi à cause du blocage de la frontière vers l’Europe au Nord – a eu pour conséquence l’émergence d’Églises de maison non officielles (de type pentecôtiste / charismatique) implantées sans autorisation dans les quartiers populaires des villes de Rabat ou de Casablanca (dans une moindre mesure Tanger). Ces Églises – tolérées par les autorités et plus ou moins bien acceptées par leur voisinage dans les quartiers, peuvent rassembler chacune de 50 à 200 personnes, voire davantage. Pour Rabat seulement, on en compte une trentaine, totalisant une population d’environ 1700 personnes – soit autant de fidèles que dans les Églises officielles catholique et protestante. Elles sont dirigées par des « pasteurs » ou « bergers » n’ayant pas bénéficié d’une formation approfondie sur le plan biblique et théologique. Ces communautés qui constituent des réseaux de solidarité et d’entraide essentiels pour le public concerné, sont parfois en rupture avec la société marocaine jugée hostile par les membres, lesquels affectent aussi la religion du pays (l’islam) d’un fort coefficient dépréciatif.

Le président du Conseil national des droits de l’homme, M. El Yazimi – proche du palais – préconisait dans la presse en nov. 2014 « la construction de nouvelles Églises pour répondre aux besoins spirituels des ressortissants subsahariens et éviter ainsi tout phénomène de clandestinité religieuse » (quotidien Assabah 22/11/2014).

Objectif de la formation

L’objectif de ce programme est de fidéliser/conscientiser un groupe de responsables d’Églises sur l’importance de la formation en vue d’une meilleure coordination et intégration des communautés concernées dans la société marocaine. La mise en place et le suivi du programme sont menés conjointement par l’Institut Al Mowafaqa (avec la contribution volontaire de professeurs invités pour les sessions de cours, quelquefois des enseignants venus spécialement pour cela, et des enseignants résidant au Maroc) et un petit noyau de responsables de ces Églises de Maisons rassemblées dans la CEEOM (Communauté des Églises Évangéliques œuvrant au Maroc).

Le programme du FOREM aborde plusieurs sujets, allant des éléments d’introduction à la Bible à des questions théologiques fondamentales en passant par les aspects pastoraux et pratiques de la vie des Églises marginales.

Image 43.JPG.jpg